News

03/01/2018 · Théâtre

Jean-Pierre DARROUSSIN dans "Art"

 Théâtre Antoine


"ART" de Yasmina Reza

avec Jean-Pierre Darroussin, Charles Berling et Alain Fromager
 

Mise en scène : Patrice Kerbrat


Ils sont trois amis.

Ils se nomment : Marc, Serge et Yvan.

Ils sont amis depuis trente ans jusqu’au jour où Serge achète un tableau entièrement blanc (si on cligne les yeux, on peut apercevoir de fins liserés blancs transversaux…).

Serge présente à Marc son acquisition.

Marc contemple l’œuvre et s’enquiert de son prix.

Cette scène anodine est le point de départ d’un « cataclysme » entre les trois amis. 

Ecrite en 1994 et traduite dans une quarantaine de langues, la pièce « Art » de Yasmina Reza a été jouée et primée dans le monde entier.

Elle a fait l’objet de productions mémorables dont certaines se jouent encore en répertoire. Elle a obtenu de nombreux prix prestigieux dont le Tony Award de la meilleure pièce aux USA et le Laurence Olivier Award de la meilleure pièce au Royaume Uni.

En savoir plus sur Jean-Pierre Darroussin
19/12/2017 · Théâtre

Maryvonne SCHILTZ dans "A la trace"

CRÉATION  Théâtre National de Strasbourg,


Centre dramatique national Grenoble du 24 au 27 avril 2018 à la MC2: Grenoble - Scène nationale


Paris du 2 mai au 26 mai 2018 à La Colline - théâtre national

Texte Alexandra Badea
Mise en scène Anne Théron
Avec Liza Blanchard, Judith Henry, Nathalie Richard, Maryvonne Schiltz
Et la participation filmée de Yannick Choirat, Alex Descas, Wajdi Mouawad, Laurent Poitrenaux
Collaboration artistique Daisy Body

 

Résumé

À la mort de son père, Clara, 25 ans, retrouve dans la cave le sac à main d’une femme contenant une carte d’électeur au nom d’Anna Girardin. Qui est-elle ? Pourquoi Clara se met-elle en tête de la retrouver ? Elle part à la recherche des femmes portant ce nom. Bâtie comme une enquête, la pièce − issue d’une collaboration étroite entre la metteure en scène Anne Théron et l’auteure Alexandra Badea − convoque trois générations de femmes, interroge leur rapport intime à la filiation et à la société : que signifie être mère ? Une femme peut-elle rompre ce lien ? Qu’est-ce que la transmission ? 

Anne Théron est auteure, metteure en scène, scénariste et réalisatrice. Elle a publié plusieurs romans et réalisé des films. Au théâtre, elle met en scène des spectacles où le texte rencontre le corps, le son et la vidéo. Elle est, depuis 2014, metteure en scène associée au TNS. Dernièrement, le public strasbourgeois a pu voir Ne me touchez pas, créé en 2015 au TNS et Celles qui me traversent, présenté à Pôle-Sud en 2017.

En savoir plus sur Maryvonne Schiltz
10/04/2018 · TV

Stanislas NORDEY dans "Fiertés" sur Arte

Diffusion à partir du 3 mai 2018 sur ARTE

Série 3X52'' réalisée par Philippe Faucon 

Synopsis : Charles en 1981. Victor en 1999. Diego en 2013. Trois époques. Trois générations d’hommes d’une même famille, ébranlée par des avancées sociales essentielles. Trois hommes érigés au rang de symbole de leur époque, à qui chaque épisode donne tour à tour la parole. Trois histoires pour dire qu’il n’a pas toujours été aisé d’être fier. Fiertés est une chronologie de la tolérance appliquée au champ familial, un récit dont l’amour de pères pour leurs fils reste le fil conducteur d’année en année. 

Avec : Samuel Theis, Stanislas Nordey, Frédéric Pierrot, Benjamin Voisin, Julien Lopez, Lou Roy Lecollinet, Rebecca Marder, Nicolas Cazalé Sophie Quinton, Thomas Scimeca, Hafid Djemaï, Sami Outalbali

Et avec Emmanuelle Bercot Avec les participations de Chiara Mastroianni et Jérémie Elkaïm

COPRODUCTION : 13 Productions / Scarlett Production

 

En savoir plus sur Stanislas Nordey
10/04/2018 · Théâtre

Stanislas NORDEY dans "Tarkovski le corps du poète"

TARKOVSKI, LE CORPS DU POETE

JULIEN GAILLARD | SIMON DELETANG

02 > 06 MAI 2018 / La Fabrique

CREATION


Durée estimée
> 2H

texte original
Julien Gaillard
extraits de textes de
Antoine de Baecque
Andreï Tarkovski
mise en scène,
montage de textes
et scénographie
Simon Delétang
dramaturgie
Julien Gaillard
Simon Delétang

avec
Hélène Alexandridis
Thierry Gibault
Stanislas Nordey
Pauline Panassenko
Jean-Yves Ruf

“ Que celui qui le désire se regarde dans mes films comme dans un miroir, et il s’y verra“
Andreï Tarkovski - Le temps scellé

Constellation-Tarkovski
Andreï Tarkovski… Tout son cinéma, sept films majeurs, est l’incarnation d’une vision sans concession de l’art, du sacrifice, de l’idéal et de la quête du bonheur. Son Journal, qu’il a tenu de 1970 jusqu’à sa mort à Paris en 1986, a toujours accompagné mon chemin de création. Il n’écrit quasiment rien ou presque sur la fabrique de ses films, mais il y exprime toutes ses difficultés à créer et sa lutte permanente contre un régime qui voulait le réduire au silence. On y lit les nombreux projets qui n’ont jamais vu le jour et qui laissent rêveur… Hamlet, Crime et châtiment, Le Maître et Marguerite, l’Idiot. C’est une âme en souffrance qui écrit, car face à l’acharnement dont il est victime, il choisit l’exil à l’étranger où son talent est apprécié. Exilé jusqu’à sa mort, jamais il n’oubliera sa Russie.

“ Tarkovski est un artiste du XIXème siècle égaré dans le cinéma contemporain ”
Antoine de Baecque - Cahiers du cinéma, 1989

J’imagine ce spectacle comme une invitation au voyage qui abordera Tarkovski en empruntant trois chemins convergents :
Le texte d’Antoine de Baecque nous servira de prologue afin d’ouvrir ce spectacle sous forme d’interrogation de son univers et de ses aspirations. Ensuite à partir d’un montage des écrits de Tarkovski, son Journal, ses scénarios, Le Temps scellé, son texte théorique sur le cinéma, nous convoquerons Tarkovski sur scène, afin de rendre sa parole vivante. Ses personnages le rejoindront également dans sa chambre d’hôtel en Italie, chambre de solitude et d’exil.

Un texte
L’écriture mémorielle, sensuelle et poétique de Julien Gaillard m’a souvent rappelé des plans du Miroir ou de Stalker. Ce texte sera une évocation de l’univers de Tarkovski, une convocation des spectres de son univers, des bribes inspirées par ses visions. C’est la même chambre d’hôtel qui est filmée dans Nostalghia. Elle sera le cœur de cette évocation poétique qui puisera dans tous les signes chers au réalisateur. Constellation-Tarkovski, Paysage-Tarkovski, ce spectacle sera ainsi cette tentative d’embrasser une vie et une œuvre, l’espace d’une représentation. Cette œuvre est à la source de l’Inspiration poétique, mais aussi plastique et spirituelle de mon parcours, il était temps pour moi de lui consacrer un spectacle ambitieux pour grand plateau où je ferais appel à tous les artifices de la scène pour convoquer ses obsessions.
Simon Delétang

En savoir plus sur Stanislas Nordey
Contacter l'agence
  • Agence Aartis
  • 13 rue de l'épée de bois - 75005 FRANCE
  • Tél. +33 1 42 27 77 06 •
  • agence@aartis.fr
Site référencé sur Agence artistiques